Extraits de livre

Celui qui a un pourquoi qui lui tient de but peut vivre avec n’importe quel comment

Extrait du livre « Découvrir un sens à sa vie avec la logothérapie » de Viktor E. Frankl.

Viktor Frankl a survécu aux camps de concentration, dans lesquels ses parents, son frère et sa femme enceinte ont péri.
Où et comment un homme trouve-t-il la force de vivre au cours des épreuves les plus inhumaines ?
Dans cette oeuvre majeure, qui figure parmi les dix ouvrages les plus influents au monde, le psychiatre Viktor Frankl livre un antidote puissant au mal et aux maux de notre monde monderne: le sens. (4ème de couverture)

« (…) Il était indispensable, si l’on voulait aider un prisonnier à retrouver sa force intérieure, de lui suggérer un but quelconque. Les paroles de Nietzsche « Celui qui a un « pourquoi » qui lui tient lieu de but, de finalité, peut vivre avec n’importe quel « comment » » pourraient servir de principe directeur pour toute assistance psycho-thérapeutique accordée à des prisonniers. Chaque fois que l’occasion se présentait, il fallait leur donner un pourquoi – un but – afin de les aider à supporter le terrible comment de leur existence. Malheur à celui qui ne trouvait plus aucun sens à sa vie, qui n’avait plus de but, plus de raison d’aller de l’avant. Il était comdamné. A tout argument encourageant, un tel homme avait l’habitude de répondre: «Je n’attends plus rien de la vie. » Que répliquer à cela ?

Il fallait que nous changions du tout au tout notre attitude à l’égard de la vie. Il fallait que nous apprenions par nous-mêmes et, de plus, il fallait que nous montrions à ceux qui étaient en proie au désespoir que l’important n’était pas ce que nous attendions de la vie, mais ce que la vie attendait de nous. Au lieu de se demander si la vie avait un sens, il fallait s’imaginer que c’était la vie qui nous questionnait journellement et à tout heure. Nous devions répondre non par des mots et des méditations, mais par de bonnes actions, une bonne conduite. Notre responsabilité dans la vie consiste à trouver les bonnes réponses aux problèmes qu’elle nous pose et à nous acquitter honnêtement des tâches qu’elle nous assigne.

Ces tâches, qui donnent un sens à la vie, sont différentes pour chaque homme et à chaque moment. Il est donc impossible de définir le sens de la vie d’une manière générale. On ne peut répondre aux questions concernant le sens de la vie par des généralisations hâtives. La « vie » n’est pas quelque chose de vague, elle est, au contraire, très réelle et très concrète, et les tâches de la vie sont très réelles et très concrètes aussi. Elles dessinent le destin de l’homme, et chaque destin est unique et différent. On ne peut comparer ni les hommes ni les destins. Aucune situation ne peut se répéter, et chaque situation exige une réponse particulière. Parfois, la situation dans laquelle un homme se trouve exige qu’il ait recours à l’action pour façonner son propre destin. D’autres fois, il est plus avantageux pour lui de s’adonner à la contemplation et de s’accomplir dans la spiritualité. Parfois, l’homme doit tout simplement accepter le destin et porter sa croix. Ce qui caractérise chaque situation est son unicité; il n’y a qu’une seule bonne réponse au problème que nous pose une situation particulière. »

FRANKL, Viktor, 2012. In: Découvrir un sens à sa vie avec la logothérapie: le témoignage et les leçons de vie d’un grand homme. Paris: Editions J’ai lu, pp: 102-104. ISBN: 978-2-290-02482-9

Viktor E. Frankl
Professeur de neurologie et de psychiatrie à la faculté de médecine de Vienne. Son expérience des camps lui a permis de comprendre l’importance de trouver un sens à sa vie pour avoir l’envie et le courage de continuer. Son approche psychologique et psychiatrique, la logothérapie, a révolutionné la psychothérapie.