Extraits de livre

Les trois règles d’or du Docteur Shioya

1. Avant tout, penser positivement. Comme beaucoup a été dit ces derniers temps sur l’importance de la pensée positive, il n’est pas nécessaire ici de s’étendre sur ce point. Il a été prouvé que des pensées positives se répercutent sur la santé physique, en renforçant par exemple le système immunitaire. Cette attitude de l’esprit n’est donc pas une règle pour mener une vie meilleure (au sens de la morale et de la religion) mais un facteur concret et important pour maintenir la santé du corps et de l’esprit. Nous avons donc une attitude de base positive et somme prêts à voir, dans toutes les situations qui se présentent, une bonne occasion à saisir. Il ne s’agit nullement de se bercer de bonnes paroles, en contradiction avec la réalité du monde, mais au lieu de se concentrer uniquement sur ce qui est négatif, il convient de considérer les deux côtés et de discerner ainsi les possibilités et les chances qui nous sont données.

2. Ne pas oublier de dire merci: la gratitude peut être un sentiment de base. Ensuite, il est important de toujours s’en souvenir de nouveau. L’énergie va là où se dirige notre attention: si nous éprouvons consciemment de la gratitude, nous émettons les vibrations correspondantes et en attirons également du même type, c’est-à-dire que les situations où nous pouvont être reconnaissants pour de bonnes raisons seront de plus en plus nombreuses.
Certaines personnes n’ont pas une attitude de base positive. Elles doivent alors diriger leur attention sur les choses pour lesquelles elles peuvent avoir de la gratitude, aussi petites soient-elles. Certains prétendent que rien, absolument rien, dans leur vie ne peut susciter leur gratitude, mais au fond on peut déjà être très reconnaissant pour le seul fait de vivre chaque jour.

3. Ne pas ergoter: si au lieu d’être reconnaissant, on trouve toujours à redire à tout, ces sentiments et pensées négatives deviennent des vibrations que l’on rayonne en attirant au bout du compte des événements qui nous poussent de nouveau à ergoter. Des pensées telles que: « Je suis enfoncé dans les problèmes », « Je n’aime pas ça », « Je n’y arrive pas », « Tout ça pour rien », « C’est dur » ou « C’est pénible » attirent des situations pénibles, difficiles et dures.

EMOTO Masaru, FLIEGE Jürgen, 2011. Les trois règles d’or du Docteur Shioya. In: Le pouvoir guérisseur de l’eau. Paris: Guy Trédaniel Editeur, p. 29. ISBN: 978-2-8132-0129-5