Poèmes

L’école de la patience

Un homme, dont les mérites étaient célèbres, avait un serviteur d'un caractère détestable et d'une laideur repoussante. On reconnaissait que la hideur de son visage unique. Lorsque ce serviteur recevait l'ordre de préparer un repas, aussitôt il se mettait en colère; lorsque le repas était servi, aussitôt il venait s'asseoir grossièrement à table. Le soir,… Lire la suite L’école de la patience

Poèmes

La fatuité

Un soûfi, fort pieux, habitait le Caire et ne prononçait jamais un mot. De tous les pays, les hommes les plus éminents venaient visiter ce religieux, comme les papillons se précipitaient vers une flamme. Une certaine nuit, le religieux se remémora le dicton fameux: Le langage permet à l'homme de se faire appécier. Il estima… Lire la suite La fatuité