Massage métamorphique

La métamorphose, c’est la force de vie de chacun qui s’anime et crée le mouvement d’auto-guérison.

Les origines
Se basant sur les influences prénatales de la mère sur l’embryon et le fœtus observées par la médecine chinoise, la métamorphose a été développée dans les années soixante par Robert Saint John, naturopathe et réflexologue anglais. Il avait découvert qu’il pouvait créer des changements en exerçant un léger toucher sur les endroits de correspondance des points réflexes de la colonne vertébrale sur les pieds. Par la suite, il dégagea le même schéma sur les mains et la tête.

Formée à l’école de Robert Saint John, Violette Prod’hom a enrichi et approfondi la méthode d’origine en travaillant sur les champs énergétiques.

La technique
La technique métamorphique est un massage léger des pieds, des mains et de la tête, en touchant et à distance.

  • Les pieds sont en rapport à notre capacité de mouvement: «avancer dans la vie»
  • Les mains à la capacité d’action: donner, recevoir, «oser prendre la vie à pleines mains»
  • La tête, domaine de la pensée, la réflexion, la spiritualité: «gérer sa vie»

Le travail se fait sur le corps physique et les corps subtils, c’est-à-dire l’aura. L’aura est un ensemble de vibrations émanant du corps physique, maintenu dans un champ électromagnétique de forme ovoïde tout autour de la personne.

La métamorphose libère un nouveau potentiel d’énergie, affranchi des anciennes mémoires et permet d’expérimenter et d’intégrer ce soin à tous les niveaux de l’être, quel que soit l’individu et sa problématique. Tout le travail consiste à nous libérer de nous-mêmes et non pas des autres !

Pour qui ?
La métamorphose s’adresse à tous ceux qui ressentent une dysharmonie dans leur vie et leur corps, quelque soit leur âge et leur état de santé. Il n’y a pas de contre-indications.

La séance se déroule dans un détachement total du praticien qui agit comme «catalyseur». Il offre à la personne un espace intérieur libre, sans volonté, ni attente.